Si à Bruxelles, on a plus de chance de croiser une mademoiselle Peeters, une Martin en France ou encore une N’diaye au Sénégal, à Taiwan, c’est une Chen qu’on aura le plus de chance de rencontrer. Ou de connaitre quelqu’un qui connait quelqu’un qui…

En effet, ici, les noms sont pour la plupart monosyllabiques. Les noms les plus fréquents sont par ordre décroissant : Chen (陳), Lin (林), Huang (黃), Zhang (張), Li (李), Wang (王), Wu (吳), Liu (劉), Cai (蔡) et Yang (楊), qui ensemble représentent 53 % des Taiwanais.

Le prénom, quant à lui, est souvent composé de deux syllabes. Pour info, les prénoms en trois syllabes sont souvent aborigènes ou japonais.

D’après mon amie taïwanaise, du coté des prénoms les plus en vogue, on a Jia-hao (家豪) pour les messieurs et Shu-fen (淑芬) pour les dames.

L’équivalent de notre Julie Peeters serait donc mademoiselle Chen Shu-fen (陳淑芬) à Taïwan.

chen

Publicités